Forum Guelmois Anti Toxicomanie

ADMINISTRE PAR ASSOCIATION SAFA POUR LA LUTTE CONTRE LA TOXICOMANIE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Zerhouni à la réunion des 5+5 à Rabat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
El Guelmi
Admin


Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Zerhouni à la réunion des 5+5 à Rabat   Dim 21 Oct - 21:01

Zerhouni à la réunion des 5+5 à Rabat
« Refuser l’asile à toute personne impliquée dans un acte terroriste »

La voix de l’Algérie en matière de lutte contre le terrorisme a toujours été comprise, mais les gens ne voulaient pas s’impliquer », a déclaré, hier à l’APS à partir de Rabat, le ministre de l’Intérieur Noureddine Yazid Zerhouni, en marge des travaux de la 11e conférence des ministres de l’Intérieur de la Méditerranée occidentale (5+5).

Cette réunion porte notamment sur la coopération régionale en matière de lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue, l’immigration clandestine et le crime organisé. Zerhouni a indiqué que l’Algérie, qui avait mené une lutte intense contre le terrorisme, avait prévenu la communauté internationale contre ce danger et sa propagation dans le monde, mais « le problème est que les gens ne voulaient pas s’impliquer ». « Maintenant que les gens sont touchés, il y a plus d’implication, mais ce n’est pas suffisant », a-t-il ajouté, cité par l’APS. Le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye et la Mauritanie participent à cette conférence de deux jours, ainsi que cinq pays de la rive nord de la Méditerranée : l’Espagne, la France, l’Italie, Malte et le Portugal. Dans son intervention devant ses homologues, Zerhouni a souligné que « la lutte contre le terrorisme requiert une coopération permanente et une coordination étroite entre nos services de sécurité », ajoutant : « Cette démarche doit viser en premier lieu les moyens d’action du terrorisme, le financement et le soutien logistique. » Le ministre algérien a estimé que ce dispositif « doit être renforcé par des mesures complémentaires pouvant garantir son succès », notamment par « le refus de l’asile à toute personne impliquée dans un acte terroriste ou faisant l’objet de poursuite pour actes terroristes ». « L’Algérie a coopéré avec l’ensemble de ses partenaires au niveau opérationnel, sans réserve », selon Zerhouni. Une disponibilité, selon lui, qui a été « à l’origine de plusieurs succès en matière de lutte contre le terrorisme ». « Il faut une position équilibrée dans ce domaine », a-t-il poursuivi. En matière de lutte contre le blanchiment d’argent, le ministre de l’Intérieur a relevé que « les pays du Nord doivent renforcer la lutte pour maîtriser les mouvements de fonds mal acquis, déposés dans des banques du Nord pour y être investis », soulignant « une responsabilité partagée qu’il nous appartient à tous d’assumer ». Evoquant le crime organisé et ses « imbrications avec le terrorisme », Zerhouni a appelé « pour une mise à jour régulière de la législation et du rapprochement des législations des Etats (de la région) pour faire face à l’évolution et à la diversification rapide du crime organisé ». Il a rappelé les mesures prises par l’Algérie dans ce domaine, notamment l’élaboration de lois spécifiques sur le blanchiment d’argent, le trafic de drogue, la contrebande et la corruption. En matière d’immigration illégale, Zerhouni a indiqué que les politiques actuelles en matière de lutte contre l’immigration clandestine « doivent s’inscrire dans le cadre d’un partenariat fondé sur la solidarité ». « ll y a là une responsabilité partagée entre pays européens et pays du Sud, dans la mesure où le trafic d’êtres humains est alimenté par le travail au noir dans les pays européens », a déclaré le ministre à l’APS. « Pour lutter efficacement contre l’immigration clandestine, les moyens sécuritaires ne suffisent pas (...) il faut une action sérieuse, significative de la part des pays développés au profit des pays sources d’immigration », a dit Zerhouni, estimant qu’il fallait également « faire des efforts pour améliorer la situation qui existe dans ces pays depuis la fin de la colonisation ». L’immigration clandestine « est une conséquence, aussi, de la colonisation ». Zerhouni s’est entretenu hier avec son homologue marocain, Al Mustafa Sahel, des questions bilatérales et de la coopération entre les deux pays. Le ministre algérien a abordé avec son homologue marocain l’état des relations bilatérales entre les deux pays, selon l’APS. Zerhouni s’est également entretenu, avant l’ouverture des travaux de la conférence, avec ses homologues de la région.

Adlène Meddi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://safa.superforum.fr
 
Zerhouni à la réunion des 5+5 à Rabat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le merle de la réunion et le merle de maurice
» Réunion d'Agoraphobes!!!
» Réunion de pré-rentrée pour les secondes ?
» le dodo de la réunion
» 2008: Le 10/07 à 18h00 - UNE NOUVELLE OBSERVATION - St Paul - (île de la Réunion)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Guelmois Anti Toxicomanie :: RUBRIQUES :: MEDIAS ET TOXICOMANIE :: El Watan 2005 :: OCTOBRE 2005-
Sauter vers: