Forum Guelmois Anti Toxicomanie

ADMINISTRE PAR ASSOCIATION SAFA POUR LA LUTTE CONTRE LA TOXICOMANIE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les commisions d’enquête ministérielles se multiplient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
El Guelmi
Admin


Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Les commisions d’enquête ministérielles se multiplient   Dim 21 Oct - 13:33

Les commisions d’enquête ministérielles se multiplient
La cour de Annaba sous contrôle

Le justiciable avec trois autres de ses comparses, condamnés quant à eux à de sévères peines de prison, avaient été surpris en possession de 45 kg de cannabis. Cette affaire entourée de flou a imposé à M. Aouak, procureur général près la cour de Annaba, d’alerter sa tutelle à l’effet de dépêcher une commission d’enquête.

Elle occupe une place de choix parmi une multitude d’autres placées sous le microscope des investigateurs sur le terrain depuis plusieurs jours. Il ne leur a pas fallu beaucoup de temps pour mettre à bas le décor mis en place par des fonctionnaires, dont la probité est sérieusement mise en doute. Un greffier en a fait les frais. Il a fait l’objet d’une mesure conservatoire de suspension de fonctions. La rigueur du procureur général et sa ferme volonté à faire éclater la vérité pourraient amener d’autres révélations sur l’existence d’un véritable nid de dividendes alimenté par les trafiquants de drogue. « Je ne peux rien vous dire si ce n’est que cette commission d’enquête est à pied d’œuvre et que sa mission entre dans le cadre des inspections habituelles déclenchées par notre tutelle », a précisé M. Aouak. Une commission similaire était intervenue quelques semaines auparavant à la suite d’un article de presse paru dans le quotidien El Khabar. Il impliquait nommément le procureur de la République, le président de la cour et un juge d’instruction dans l’affaire des frères Kassama. A ces 2 dossiers de justiciables traités par la cour de Annaba sur lesquels pèsent de lourdes présomptions de non-respect des procédures, s’ajoute celui de l’importation frauduleuse d’une importante quantité de portables via l’aéroport Rabah Bitat de Annaba. Cette affaire avait été mise à jour le 22 décembre 2005 grâce à la vigilance des éléments de la police des frontières. « Le dossier concernant cette affaire a été transmis au procureur prés le tribunal de Annaba. Je ne peux rien ajouter d’autre », a indiqué le commissaire principal en poste à l’aéroport. Toutes ces affaires, sur lesquelles le procureur général près la cour de justice de Annaba s’est refusé à fournir tout détail, font l’objet de toutes les discussions de l’opinion publique locale. D’où les interrogations des magistrats et membres du barreau sur la tournure qu’elles pourraient prendre. D’autant que dans celle des 45 kg de drogue, le principal inculpé, qui avait bénéficié de l’acquittement en 3e instance, avait fui au moment de l’arrestation de ses 3 comparses. Ce n’est que plusieurs semaines après qu’il s’était rendu aux services de sûreté, car poursuivi à la trace par les éléments de la brigade des stupéfiants de la wilaya d’El Tarf. Selon plusieurs avocats et magistrats, la saisine de la Cour suprême une deuxième fois pour une affaire jugée en troisième appel, est une procédure d’exception de la compétence d’un procureur général. Elle permet un examen plus approfondi de la sentence sur la base des arguments avancés par toutes les parties, notamment le réquisitoire du représentant du ministère public qui s’était limité à demander l’application de la loi. C’est dire que ce dossier pourrait s’épaissir considérablement dans les prochains jours. Il pourrait tourner au grand déballage avec d’autres révélations.

M. F. Gaïdi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://safa.superforum.fr
 
Les commisions d’enquête ministérielles se multiplient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Snalc appelle au limogeage de la majorité des recteurs pour non-respect des consignes ministérielles.
» Des coquilles ministérielles
» Délégation ministérielle : qu'est ce que c'est???
» Enquêtes et révélations - Rites secrets et pouvoirs occultes
» Enquête biodiversité, Muséum national d'Histoire naturelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Guelmois Anti Toxicomanie :: RUBRIQUES :: MEDIAS ET TOXICOMANIE :: El Watan 2006 :: MARS 2006-
Sauter vers: