Forum Guelmois Anti Toxicomanie

ADMINISTRE PAR ASSOCIATION SAFA POUR LA LUTTE CONTRE LA TOXICOMANIE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 HEROINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
El Guelmi
Admin


Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: HEROINE   Ven 20 Avr - 20:48

HEROINE


HISTORIQUE

L'héroïne a été synthétisée en 1874 par le chimiste allemand Dreiser. A partir de 1898,l'héroïne est utilisée comme médicament pour ses propriétés analgésiques principalement dans les cas de tuberculoses incurables. C'est cet usage qui a fait d'abord la renommée de l'héroïne, mais on découvrira par la suite qu'elle permet aussi la désintoxication apparente des morphinomanes. En fait, une intoxication en remplace une autre et les morphinomanes deviennent rapidement des héroïnomanes endurcis, et l'héroïne supplante rapidement la morphine et la cocaïne.

La première tentative de contrôle globale de la distribution de l'héroïne date de 1914 au Etats-Unis avec la loi Harrison sur les narcotiques. Il faut attendre 1925 pour voir les États-Unis d’Amérique interdire la fabrication, le trafic et la consommation d’héroïne. En 1931 plusieurs pays suivent cet exemple avec la signature de la convention sur les stupéfiants. En 1968, aux États-Unis, on estimait à 68 000 le nombre d'héroïnomanes.

L'héroïne était produite, jusqu'en 1970 environ, dans la région marseillaise et en Italie, où aboutissait la morphine base en provenance du Liban, de Syrie et d'autres pays du Moyen-Orient. Une fois transformée, la drogue était acheminée vers les États-Unis, soit à partir de la France, soit à partir de l'Italie et surtout de la Sicile ; une très faible quantité d'héroïne était consommée sur place, en France ou en Italie. Depuis 1970, une part croissante de la production clandestine d'héroïne est écoulée en Europe, où le nombre des intoxiqués a généralement quintuplé.

Dans les années 70 l'héroïne la plus pure du monde, "la marseillaise", disparaissait du marché clandestin. Dès la fin de l'année 1974, le premier "passeur" chinois était interpellé à l'aéroport de Paris, porteur de quelques kg d'une autre qualité d'héroïne, l'héroïne n° 3 ou "BROWN SUGAR". La filière asiatique était née. Elle n'a cessé de croître depuis des années.


FORME DE CONSOMMATION


L'héroïne est humée ou injectée. Les nouveaux consommateurs reniflent habituellement cette drogue mais comme l'effet n'est pas très rapide, certains finiront par l'injecter dans les muscles ou dans les veines (shoot ou fix).

Elle est parfois fumée mélangée à du haschich.


EFFETS

Catégorie : Dépresseur

Caractéristiques : La morphine est extraite de l’opium ou latex du pavot blanc.
L’héroïne est produite à partir d’une transformation chimique de la morphine.
Les produits sont :
Les produits naturels: morphine, codéine, papavérine
Les produits hémisynthétiques: éthylmorphine, pholcodine, héroïne
Les produits synthétiques: buprénorphine

Effets des Opiacés
Sensation intense et brutale de bien-être.

Effets psychiques
L'héroïne induit très rapidement une forte dépendance aussi bien psychique que physique . Ils ne pensent plus qu'à consommer de la drogue.
· Variés allant d’une euphorie à un état plus ou moins stuporeux avec somnolence.
· Apaisement de l’angoisse.
· Sensation d’éloignement et d’évasion face au monde réel.

Effets somatiques
· Réchauffement, analgésie, myosis, bradycardie, hypotension, transit intestinal réduit, diminution de la libido.
· Dépression respiratoire pouvant entraîner le décès par surdosage -le produit contenant plus de principe actif- ou après une période d’abstinence - la tolérance ayant disparu.


DEPENDANCES

L'héroïne entraîne:

Une dépendance psychologique et physique très forte; elle crée de l'accoutumance et nécessite une augmentation des doses pour obtenir les mêmes effets et éviter les symptômes de sevrage.

Parmi ces derniers, qui peuvent se manifester quatre ou cinq heures après la dernière dose jusqu'à sept à dix jours - avec une réaction plus intense entre 48 et 72 heures - on retrouve des larmes, spasmes musculaires, anxiété, grelottement, hypertension diarrhée, irritabilité, frisson et insomnie.

Méthadone

On administre cette substance aux héroïnomanes à titre de substitut. Il s'agit d'un opiacé synthétique dont les effets sont très proches de ceux de la morphine. Comme ils durent presque 24 heures, une dose quotidienne suffit. Lorsqu'on cesse de prendre de la méthadone, des symptômes de manque surviennent également qui, le plus souvent, persistent plus longtemps et sont plus prononcés qu'avec l'héroïne.

Les programmes de substitution à la méthadone ne sont indiqués que s'ils sont bien contrôlés et qu'ils visent l'abstinence ; sinon, les participants consomment parallèlement toutes sortes d'autres drogues, de même que de l'alcool et des tranquillisants. Ils courent le risque de devenir de plus en plus invalides et de ne plus pouvoir travailler. Il ne faut surtout pas oublier que la Méthadone est une drogue (en Angleterre en 10ans le nombre de décès à la méthadone est passé de 16 à 131).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://safa.superforum.fr
 
HEROINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre super-héro ou héroïne préféré de marvel?
» Pour ou contre la dépénalisation de l'euthanasie ? 1ière partie
» Salles de "shoot"
» Jeanne d'Arc : héroïne révolutionnaire
» poème : héroïne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Guelmois Anti Toxicomanie :: RUBRIQUES :: Classification :: Autres Classifications-
Sauter vers: