Forum Guelmois Anti Toxicomanie

ADMINISTRE PAR ASSOCIATION SAFA POUR LA LUTTE CONTRE LA TOXICOMANIE
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Guerre des Générations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
El Guelmi
Admin


Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: La Guerre des Générations   Ven 20 Avr - 0:38

La guerre des générations

Les études sociologiques contemporaines mettent en évidence les problèmes de la jeunesse et nous renseignent sur les facteurs qui contribuent à favoriser ce que l'on a appelé "la guerre des générations". Les premières études concernant la jeunesse datent de 1891. En 1905, le livre de Stanley Hall, Adolescence, a un retentissement mondial. M. Mead, G. Mendel, E. Morin s'intéressent aux comportements des adolescents et aux phénomènes de masse qui apparaissent dans toutes les sociétés industrialisées. C'est vers 1960 qu'est né le concept de "guerre de générations" ou de "crise d'adolescence", dans un contexte marqué par les bouleversements culturels et politiques qui secouèrent les États-Unis à cette époque. Un rapport de l'ONU fait état de manifestations étudiantes dans cinquante pays en 1968 où la jeunesse constitue une "classe à part", qui s'octroie le droit d'interroger les adultes sur le monde moderne, à travers des considérations philosophiques, éthiques et politiques. "Les mots clés du rapport de l'UNESCO de 1968 étaient : confrontation-contestation, marginalisation, contre-culture, contre-pouvoir, culture des jeunes. Les jeunes étaient alors perçus comme un groupe historique, distinct et identifiable ... Cette génération a été séparée des aînés par un énorme fossé."

En France, dès 1970, de nombreuses enquêtes sont menées sur les jeunes. Il ressort de ces investigations (déjà anciennes) que les jeunes se sentent solidaires les uns des autres, et que la contestation équivaut, pour la majorité d'entre eux, à un rite initiatique précédant l'entrée dans la vie active. Beaucoup sont angoissés par leur devenir et ressentent un malaise individuel, un sentiment de "ras le bol" qui débouche sur la contestation ou la transgression. La bande d'adolescents correspond à des besoins : trouver des modèles d'identification (rôle du leader); remplir une fonction protectrice et sociale; posséder sa vie propre, faite de regroupements, d'alliances, de ruptures, d'histoires d'amour et de haine. "On observe le déplacement sur le groupe de la problématique paranoïde potentielle de l'individu adolescent." Par ailleurs, les générations d'adolescents changent très rapidement. La crise conjoncturelle qui sévit dans notre monde moderne débouche sur des angoisses existentielles liées au chômage, à la révolution technologique, à la baisse du pouvoir d'achat, au risque d'être propulsé dans la nouvelle pauvreté. De ce fait, les préoccupations de la jeunesse actuelle sont différentes de celles de leurs aînés. Le rôle de la famille évolue également car, dans cette période de déstructuration sociale, les rapports parents-enfants participent en grande partie à la construction de l'adolescent : La famille aussi bien dans ses fonctions externes socioculturelles que dans ses fonctions internes propres au psychisme de chacun (image parentale et type de relation d'objet) structure et organise l'évolution de l'adolescent.

Gérard Mendel interprète "la crise des générations" comme l'impossibilité pour l'adolescent d'affronter le conflit oedipien dans la société actuelle. Il oppose : le père (c'est-à-dire le social, le progrès, la technologie) à la mère (c'est-à-dire la nature archaïque et forte, qui règne sur l'inconscient collectif par des forces irrationnelles). selon lui, l'adolescent ne peut rivaliser avec un père auquel il ne peut s'identifier, un père social, faible, châtré, écrase par le progrès scientifique, d'où son refus de l'héritage socioculturel qui lui est légué. " La crise d'adolescence se définit comme l'impossibilité pour l'adolescent d'affronter victorieusement le conflit oedipien. En effet, le père social, la culture se trouvent étouffés par la nouvelle nature technologique : la mère archaïque, forte, règne à nouveau sur l'inconscient rendant impossible l'identification au père social. Comment, en effet, s'identifier à un père social faible, châtré ? De même, l'adolescent ne peut qu'aller en refusant toujours davantage l'héritage socioculturel, l'acquis de la civilisation dans la mesure où cet héritage et cet acquis sont inconsciemment appréhendés comme n'ayant pas suffi à faire le poids devant la mère. "

De nombreux sociologues émettent d'ailleurs l'hypothèse d'un lien entre "la crise d'adolescence" et "la crise de société". A ce sujet, Jean Duvignaud écrit :




"Entre la fin de l'adolescence et l'établissement dans la société, s'étend un marais qui n'a pas de place déterminée. C'est le moment où les jeunes s'affrontent aux institutions établies par les générations précédentes."

Par ailleurs, la civilisation est, elle aussi, traversée par des crises, peut-être nécessaires à sa croissance et à son évolution. Nous pouvons comparer ces deux phénomènes sociologiques : la crise de la civilisation occidentale et la crise d'adolescence. Par extension, la guerre des générations, traduite par une rupture de la communication entre adolescents et adultes, pourrait être interprétée comme une réaction de défense inconsciente des jeunes contre le monde moderne qu'ils n'ont pas choisi et qu'ils subissent parfois. Lorsqu'on a 16 ou 18 ans, on a besoin de se forger un idéal et de croire en certaines valeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://safa.superforum.fr
 
La Guerre des Générations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre des mondes: Les martiens d'Orson Welles le 30 octobre 1938
» La première guerre totale ...
» Les chariots de guerre
» Opérations?
» Pierre Lagrange, La guerre des mondes a-t-elle eu lieu?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Guelmois Anti Toxicomanie :: RUBRIQUES :: Qui sont les Toxicomanes-
Sauter vers: